mercredi 21 juin 2017

De grosses échauffourées en perspective pour le jeudi 22 juin 2017

A en croire le duel des communiqués entre la Préfecture du Littoral et le Fsp

Avec la conférence publique donnée par les membres du Front pour le sursaut patriotique (Fsp), le vendredi 16 juin 2017, date avait été prise pour la tenue d’une marche de protestation le jeudi 22 juin. Cependant, à la veille de cette manifestation, le Préfet du Littoral, Modeste Toboula, a pris un arrêté interdisant formellement la marche, ce contre quoi s’insurge le Fsp. Par un communiqué rendu public dans la même journée, il donne rendez-vous à ses militants et au peuple béninois à la Bourse du Travail de Cotonou, pour le démarrage de la marche, ce qui laisse entrevoir des affrontements entre les forces de l’ordre et ceux-ci.

Modeste Toboula
La marche de protestation dont la tenue a été projetée par le Front pour le sursaut patriotique (Fsp) pour le jeudi 22 juin 2017 fera l’objet d’une véritable répression par les forces de l’ordre. Ce que laisse entre l’Arrêté préfectoral n°8/0081/DEP-LIT/SG/SCAD/SA « portant interdiction de marche et de toute manifestation sur la voie publique dans le Département du Littoral le jeudi 22 juin 2017 », publié ce mercredi 21 juin 2017. Il stipule clairement, en son premier article : « Est interdite, sur toute l’étendue du territoire du Département du Littoral, toute manifestation et tous regroupements de foules sur la voie publique pour la journée du 22 juin 2017 ». Pour justifier une telle mesure, Modeste Toboula argue de la prévision de plusieurs manifestations différentes, au cours de cette même journée et de l’incapacité des forces de l’ordre à en réussir l’encadrement et le déroulement pacifique, vu le nombre insuffisant de l’effectif des membres de ces forces dont disposerait le Département.
Renforçant une telle mesure, Modeste Toboula s’est fendu du Communiqué n°0236/DEP-LIT/SG/SCAD/CAB, toujours du mercredi 21 juin, pour menacer : « […] toute tentative de trouble à l’ordre public sera sanctionnée avec la dernière rigueur […] », invitant les différents ordres de manifestants à « revoir leur copie pour une programmation ultérieure ».
Un appel que ne semble pas vouloir entendre le Fsp qui, dans un communiqué signé par Jean Kokou Zounon, son Porte-parole, et publié le mercredi 21 juin 2017 aussi, fait croire que « la marche annoncée pour demain jeudi 22 juin 2017 tient effectivement ». Voilà qui laisse augurer d’une atmosphère mouvementée, surchauffée, ce jeudi 22 juin 2017, sur fond d’une marche fortement réprimée, à moins que …


Marcel Kpogodo


Arrêté, Communiqué de la Préfecture du Littoral, et Communiqué du Fsp








FRONT POUR LE SURSAUT PATRIOTIQUE (FSP)
Cél : 97983565/ 67086114 / 97980179

                                                                                  Cotonou, le 21 juin 2017

RAPPEL DE LA MARCHE DU JEUDI 22 JUIN 2017

Le Front pour le Sursaut Patriotique rappelle à tous que la marche annoncée pour demain jeudi 22 juin 2017 tient effectivement. Le Front pour le Sursaut Patriotique a rempli toutes les formalités nécessaires et a obtenu de la Mairie de Cotonou le récépissé pour la marche.
Les appels à une prétendue annulation de trois (03) marches qui seraient programmées pour demain et qui circulent sur les réseaux sociaux sont de pures intoxications du Préfet TOBOULA Modeste et de ses nervis Frédéric BEHANZIN et consorts, bien connus pour leur haine contre les libertés constitutionnelles et le bien-être des citoyens.
Le Front pour le Sursaut  Patriotique invite alors tous ceux qui souffrent et se battent, ceux qui sont attachés à la préservation des acquis démocratiques à faire massivement le déplacement le jeudi 22 juin 2017.
Rassemblement à la Bourse du Travail à 07 heures.
NON A LA PRIVATISATION DU PORT, SBEE, CNHU, DES STRUCTURES DU DEVELOPPEMENT RURAL ET AUTRES  SECTEURS VITAUX DE L’ECONOMIE DU PAYS ! TROP, C’EST TROP ! ÇA SUFFIT !
NON AUX VIOLATIONS DES LIBERTES !
SEULE LA LUTTE PAIE !

                                                                       Le Porte-parole

                                                                       Jean Kokou ZOUNON

lundi 19 juin 2017

Le Gouvernement rassure les Béninois sur l'état de santé du Président Patrice Talon

Dans le cadre du Conseil extraordinaire des Ministres du lundi 19 juin

Dirigé par le Président de la République, un Conseil extraordinaire des Ministres s'est tenu, dans la matinée de ce lundi 19 juin 2017, au Palais de la Marina avec, comme unique sujet, l'état de santé du Chef de l'Etat, Patrice Talon. Il ressort du compte-rendu de cette séance, effectué par Pascal Irénée Koupaki, Ministre d'Etat, Secrétaire général à la Présidence de la République, que le premier des Béninois se porte bien, après deux opérations subies en France. Lire, ci-dessous, l'intégralité du compte-rendu du Conseil des Ministres. 

Pascal Irénée Koupaki (Archives)

Compte rendu du Conseil Extraordinaire des Ministres de ce lundi 19 juin 2017


GOUVERNEMENT 
DE LA RÉPUBLIQUE  
DU BÉNIN

                                                                                                                             Cotonou, 19 juin 2017


COMMUNIQUE

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, ce lundi 19 juin 2017, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République, Chef de l’État, Chef du Gouvernement.

Au cours de la séance, le Chef de l’Etat a indiqué aux membres du conseil qu’il est en bonne santé. Il a cependant souligné combien il lui importe d’informer ses compatriotes des détails de son état de santé, tout en respectant une certaine pudeur propre à notre culture et à nos usages.

Le Président de la République a fait part au Conseil qu’il a subi une intervention chirurgicale au niveau de la prostate à l’occasion de son séjour à Paris.En effet, lors de son dernier bilan de santé, une lésion a été découverte à un stade précoce à l’intérieur de la prostate, ne franchissant pas la capsule prostatique.

C’est cette lésion qui a nécessité une chirurgie mini-invasive le vendredi 26 mai 2017 permettant, à ce stade, une guérison sans recours ni à la chimiothérapie, ni à la radiothérapie.
A l’issue de l’opération, une complication digestive est apparue et a requis une deuxième intervention chirurgicale le jeudi 1er juin 2017 qui s’est également bien déroulée.

Le Chef de l’Etat tient à rassurer le peuple béninois qu’il est totalement rétabli, qu’il exerce pleinement ses prérogatives constitutionnelles et qu’il poursuit inlassablement la noble mission qui lui a été confiée.

La session ordinaire du conseil des ministres se tiendra ce mercredi 21 juin 2017, comme à l’accoutumée.

Edouard Ouin-Ouro
   Secrétaire Général du Gouvernement