mardi 20 avril 2010

Etudiants béninois en Russie

Cri de détresse des étudiants béninois vivant en Russie
Ayant eu vent d'un appel de détresse en provenance des étudiants béninois vivant en Russie, nous n'avons pas résisté à le publier, afin que plusieurs personnes-ressources en prennent conscience, notamment les autorités béninoises au plus haut sommet de l'Etat, pour que quelque chose soit fait pour nos jeunes compatriotes au plus tôt par les décideurs béninois ...
13 Avril 2010

Bonjour!

Je présente toutes mes salutations et considérations au groupe de presse "BeninInfo" et à tous ses collaborateurs. Tous mes remerciements sincères pour tout ce que vous faites allant dans le développement de notre chère patrie le BENIN et dans l'épanouissement de ses citoyens.

Cher groupe de presse, portant le nom de GNIMASSOUN Benjamin, sous le statut d'étudiant boursier béninois (évoluant en Télécom) vivant en Russie plus précisement à St Petersbourg, je viens à vous, vous faire part de la triste situation que vivent les étudiants boursiers béninois ici en Russie.
En effet, soumis au froid et au racisme, nous, étudiants boursiers béninois ici vivons dans des conditions déplorables.

A cela s'ajoute le principal problème qui est celui financier. La vie ici en Russie est très chère. Nous ne recevons aucune aide financière de la part de notre Etat. Or, nous en avons vraiment besoin. Ce que nos parents au pays se traquassent pour nous envoyer de temps à autre (et ceci de facon rare), et le soutien financier russe accordé à tous les étudiants boursiers (et même aux étudiants russes) qui est de 20.000 f cfa /mois ne nous permet pas de pouvoir joindre les deux bouts. Aussi, nous sommes confrontés à certaines dépenses obligatoires que sont:

- frais d'assurance médicale: 2500 roubles /an soit 50.000 fcfa.
-frais de logements universitaires : 600 rub /mois soit 12.000f cfa chaque mois.
-frais de transport (recharge de la carte métro pour 30 jours) : 555 rub /mois soit environ 11.100fcfa chaque mois.
-frais de renouvellement de visa: 10.000f cfa chaque mois.

Sans oublier les frais d'habillement (surtout contre le froid et aussi pour être un peu présentable parmi les gens et ressembler à un homme) et de nourriture (ça c'est le plus grave même).
Sincèrement, nous souffrons, je ne blague pas ! Et il faut signaler le fait qu'en Russie la loi interdit le travail des étrangers, ce qui fait que nous ne pouvons pas de temps en temps jober pour nous en sortir, dans ce climat de fraîcheur intense, de racisme et de galère, de faim, j'allais dire. Et, avec tout ça nous essayons toujours de donner de bons résultats dans nos unniversités pour faire honneur à notre pays .

Un pays qui se fout de nous, qui ne sait plus ce que nous sommes devenus une fois nous avoir envoyés ici.

Un pays qui reste indifférent aux conditions de vie et à l'evolution des étrangers qu'il envoie à l'étranger, surtout ici en Russie où la situation est pire. Au même moment, les étudiants boursiers du Ghana ici percoivent chaque mois 300$ de leur pays, ceux du Burundi (pays plus pauvre que le Bénin) recoivent 200$, les zambiens 250$ pour ne citer que ceux-là ; et ceux du Bénin zéro $. Cela fait que nous sommes parfois amenés à détester notre pays, à regretter d'être Béninois et non Burundais par exemple, à ne plus vouloir rien faire qui puisse profiter au Bénin. Bref ça nous révolte contre notre propre pays!

C'est honteux pour les couleurs nationales, triste et malheureux pour ces citoyens que nous sommes. Surtout que l'ambassade du Bénin ici en Russie (à Moscou) s'en fout pas mal. Le Haut Conseil des Béninois de l'Extérieur (HCBE) Session Russie dont le président actuel est Mr SANYA Fadébi et sous la collaboration de Mr KOTCHOFA Anicet Gabriel (président du HCBE Session mondiale et résidant à Moscou) quant à lui, a eu à nous faire des promesses sur des promesses, mais jusqu'à aujourd'hui, rien.

Ils passent de ville en ville nous faire des faire des promesses et ensuite nous réunissent à Moscou pour assurer leur réélection (mais maintenant c'est fini, on a déjà tout compris.) A la tête du HCBE dont on ne connaît pas réellement le travail ici en Russie, si la majeure partie des Béninois sont les étudiants et qu'elle ne fait rien pour les assister. (Bref ça c'était un détail)!

Vu la situation que nous vivons ici, je vous demande très respectueusement de plaider auprès du Ministère de l'enseignement supérieur, du Ministère des affaires étrangères, bref auprès de l'Etat en général afin qu'il puisse prendre ses responsabilites et nous assister financièrement, car la misère règne ici d'autorité. Nous n'exigeons rien , nous demandons!

Plusieurs fois, j'ai eu à tenter d'intervenir sur la fameuse émission radio "Grogne matinale" mais je n'avais pas pu trouver la ligne.

S'il vous plaît, aidez-nous avant qu'on ne meure dans ce pays.

Veuillez recevoir chers collaborateurs du groupe de presse "BeninInfo" l'expression de mes sentiments distingués!

Merci d'avance!!!

2 commentaires:

koyeris a dit…

c'est très choquant de lire ce message car ça démontre une très grande fuite de responsabilité de l'Etat vis-à-vis de ses fils qu'il a lui même envoyé renforcer leur capacité pour venir servir la Nation. C'est révoltant et si un béninois de l'extérieur le lit, il devait systématiquement se demander à quoi bon rentrer dans ce pays qui m'a envoyé mourir chez les autres sans que mes parents ne puissent rien faire. Je crois qu'il faut que le gouvernement réagisse promptement face à cette situation au lieu de gaspiller nos ressources dans des meetings politiques à n'en point finir.

Anonyme a dit…

franchement, c'est deplorable.je vis le meme cas aussi en roumanie.je suis etudiant beninois en architecture a bucharest et je vis exactement la meme situation que mes freres en russie,je me demande quoi faire pour qualifier cette attitude gouvernementale.aidez nous s'ils vous plait, nous somme le lendemain du benin,ici les angolais percoivent 500euro par mois comme aide de leur pays et moi beninois,0euro.aidez nous a ne pas faire honte a notre pays.